Le développeur de jeux Bigpoint accepte Bitcoin pour les achats en jeu

Le développeur de jeux Bigpoint accepte Bitcoin pour les achats en jeu

Advertisement

Le développeur de jeux Bigpoint accepte Bitcoin pour les achats en jeu

Bigpoint, un développeur de jeux en ligne allemand, ne fait pas de Bitcoin des achats de biens virtuels à ses 330 millions d'utilisateurs.

Une grande partie du modèle de l'entreprise repose sur la fourniture de jeux gratuits en ligne, puis la facturation des achats en jeu. Il accepte déjà les paiements de plusieurs fournisseurs de paiement tiers. Quelque 220 services de paiement sont intégrés dans l'API de Bigpoint.

Le PDG de Bigpoint, Khaled Helioui, a déclaré qu'il était logique que l'entreprise «mette en œuvre la monnaie virtuelle la plus populaire comme mode de paiement».

Bigpoint utilisera BitPay comme processeur de paiement. Cette compagnie vient d'annoncer qu'elle a signé son 10 000e marchand.

La société de jeu prend en charge plus de 30 langues et peut être consulté dans plus de 150 pays. Au début, le paiement Bitcoin était dans une période d'essai et seulement disponible en Allemagne et aux États-Unis.

Maintenant, Bigpoint déploie des paiements Bitcoin à tout le monde.

Pour encourager l'adoption par les utilisateurs, les utilisateurs qui paient avec Bitcoin obtiendront un bonus de 5% sur tous les biens virtuels qu'ils achètent.

Un gros avantage Bitcoin offre à Bigpoint de réduire les coûts de traitement des paiements (coûts que Helioui appelle «obscènes»). En fait, Helioui a dit qu'il préfèrerait que tous les utilisateurs payent en Bitcoin parce que «ça enlève beaucoup de tracas, bot pour nous et eux. "

Le jeu en ligne est considéré comme un véritable domaine de croissance pour Bitcoin car, comme le souligne Marco Santori de la Fondation Bitcoin, la devise est très bien adaptée aux mondes virtuels et à l'économie virtuelle.

Et d'un point de vue réglementaire, il devrait y avoir peu de problèmes, car les utilisateurs ne dépenseraient en fait aucune monnaie légale, ce qui ne rendrait pas Bigpoint sensible aux règles ou aux exigences de licence pour les émetteurs d'argent.

Bigpoint a été fondée en 2002 et a depuis mis en place un portefeuille de plus de 70 jeux en ligne. C'est le plus grand développeur de jeux en ligne en Europe, et la société possède des bureaux à Berlin, San Francisco, Londres, Paris et Malte.

Laisser une réponse